La Piscine


La Piscine

 

A Bamako, la piscine olympique du stade Modibo Keita, nom du premier président de la République du Mali, fut construite en 1967 par l’ex URSS. Le Mali devait accueillir les Jeux Africains en 1969. Ils seront annulés suite au coup d’état militaire de 1968. Longtemps unique en son genre dans la sous-région, elle ferme ses portes en 2005 pour dégradation sérieuse. Rénovée par une entreprise chinoise, elle est inaugurée le 27 septembre 2010 par le président Amadou Toumani Touré.

« On ne meurt pas parce qu’on ne sait pas jouer au football mais on peut mourir parce qu’on ne sait pas nager » Hamane Niang, Ministre de la jeunesse et des sports

L’édifice a traversé les époques et s’affirme comme un symbole de la ville et du pays. Un demi siècle après les indépendances, place au nouvel ordre économique mondial. Au Mali, parmi les nombreux chantiers accordés aux compagnies chinoises, on peut citer le pont de l’amitié sino-malienne, l’autoroute Bamako-Ségou, le Palais des sports de Bamako, l’extension de l’aéroport international de Kayes, les complexes hydroélectriques de Félou, Taoussa et Djenné. Entre 2002 et 2010, ces dernières auraient remporté des marchés dans le BTP pour un montant de 885 milliards de F CFA (soit près de 2 milliards de dollar US), contre 14 milliards pour les entreprises nationales.

 

Installation view, FLOW, KCUA. Kyoto, Japan, 2015

Installation view, FLOW, KCUA. Kyoto, Japan, 2015

 

09-Bamako-piscine-661

Swimming pool III, Bamako, 2009

 

Swimming pool VII, Bamako, 2009

Swimming pool VII, Bamako, 2009

 

Swimming pool II, Bamako, 2009

Swimming pool II, Bamako, 2009

 

Swimming pool VIII, Bamako, 2009

Swimming pool VIII, Bamako, 2009

 

Swimming pool IV, V, VI, Série Tracks, Bamako, 2009

 

 

FXG-installation-006

FXG-installation-007

FXG-installation-008

Installation views, Blabla bar, Bamako, 2011

 

14-GCF-group-show-01

Installation, 2014
Swimming pool I, Bamako, 50 x 75 cm, 2009
No smoking, 4 caractères chinois, ciment,  75 x 15 x 6 cm, 2014